Archive pour la catégorie ‘Vu de Haute Provence’

Vu de Haute Provence« République et Résistance »

vendredi 22 juin 2012

Lors du coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte le 2 décembre 1851, site le département des Basses-Alpes (nom de l’époque pour les Alpes de Haute-Provence) s’est tout entier mobilisé, paysans, artisans, employés, avocats, pharmaciens, etc.

Les insurgés ont pris les sous–préfectures puis Digne-les-Bains. Ils ont attendu que le même mouvement se produise ailleurs en France. Mais beaucoup de dirigeants républicains avaient été préventivement arrêtés, et la résistance est restée limitée à quelques départements.

À la tête de ce mouvement dans les Basses-Alpes, Ailhaud, né dans la commune de Volx, était garde-forestier. Nous venons de baptiser le collège de Volx de son nom.

Cet homme, mort du scorbut au bagne de Cayenne, était incroyablement en avance sur son temps.

Voyez plutôt sa déclaration de candidature à une élection législative en 1848.

« 

Les ennemis de notre jeune République ne cachent plus leurs espérances et leurs coupables projets ; les circonstances sont graves ; il est difficile de prévoir les évènements : mais il est permis de craindre de cruelles éventualités. C’est dans les moments critiques que les hommes de dévouement doivent faire abnégation d’eux même et de leur famille, pour se présenter résolument à la brèche. Dix ans de persécution, sous la monarchie, ne m’ont point fait fléchir, et j’étais à la veille de perdre mon modeste emploi, lorsque l’aurore républicaine a lui : Je l’ai salué avec enthousiasme : mais je le dis, avec douleur, les résultats n’ont pas répondu à nos espérances : le peuple ne connait encore, de la République, que l’impôt écrasant des quarante-cinq centimes. Cependant ma foi ne s’est point attiédie ; la république triomphera, et Dieu veuille que, pour son triomphe, nous n’ayons à livrer que des combats de tribune ! Je ne puis m’empêcher d’appréhender des luttes plus terribles. C’est au milieu de ces circonstances, c’est alors qu’un avenir peu éloigné de nous, est peut-être de gros orages, que je viens, non pas solliciter vos suffrages, mais m’offrir à eux, pour vous représenter à l’Assemblée Nationale. Ma candidature est tout de dévouement, car mon Election entrainerait immédiatement l’abandon de mon emploi. Pour ceux qui me connaissent, je n’ai pas besoin de déclaration de principes ; pour ceux qui ne me connaissent pas, voici mon programme hors duquel je ne comprends pas la République : L’unité de pouvoir ; La distinction des fonctions ; La liberté de pensée ; La liberté de réunion et d’association ; L’éducation gratuite à tous les degrés ; La révision des lois sur le service militaire ; L’abolition immédiate des impôts qui frappent les objets de premières nécessités, comme le sel, les boissons, etc. La réforme de l’impôt foncier, des octrois et des patentes ; L’établissement de l’impôt progressif sur le revenu net ; Le rachat par l’Etat, des chemins de Fer, des Canaux, des Mines, etc. La réforme administrative, judiciaire et pénale ; la justice gratuite, c’est-à-dire la simplification des formes et la réduction des frais ; Le droit au travail ; Le crédit et les banques hypothécaires.

Salut et fraternité.

André AILHAUD (de Volx)

GARDE GENERAL »

Profession de foi d’André Ailhaud, Candidat à la députation, Décembre 1848″

Acai 60 caps

Vu de Haute ProvenceRecyclage des panneaux photovoltaïques

vendredi 25 mai 2012

Les Alpes de Haute-Provence, store 1er département de France en terme de puissance photovoltaïque installée (165 MW au 1er janvier 2012), treatment devient également la 1ère de collectivité territoriale de France à s’engager pour le  recyclage de ses panneaux photovoltaïques.

En s’associant en mai 2012 avec « Pv Cycle », buy cialis association créée en 2007 par l’industrie photovoltaïque qui propose un service de reprise et recyclage partout en Europe, le département des Alpes de Haute-Provence se préoccupe dès à présent du devenir de ses20 000 tonnes de panneaux déjà installés qui devront être recyclés d’ici 2030.

Le programme de « PV Cycle » est entièrement financé par les fabricants et importateurs,ce qui permet à quiconque, professionnel ou particulier, de mettre gratuitement au rebut des panneaux photovoltaïques en fin de vie.

Concrètement, cette association avec « PV Cycle » permettra au département :

– D’équiper les déchèteries réparties sur le territoire de deux conteneurs de collecte de panneaux, service gratuit dédié aux particuliers et aux artisans.

– De faciliter l’organisation gratuite de la collecte pour des volumes importants par l’envoi d’un camion à la demande.

 

Socialiste!Vu de Haute ProvenceSégolène Royal rassemble 1200 personnes à Digne

jeudi 19 avril 2012

Hier, j’ai eu l’honneur d’accueillir dans notre département Ségolène Royal, notre candidate à l’élection présidentielle de 2007.

En meeting à Digne à nos côtés —avec mes amis Gilbert Sauvan, Christophe Castaner, Claude Domeizel, Patricia Granet et Esther Baron—, elle a développé plusieurs thématiques : faire de la France un pays d’entrepreneurs en créant la banque publique de financements des PME-PMI, mettre en avant l’éducation, lutter contre la vie chère, intégrer les banlieues et le rural et mettre en place une réforme financière.

Ségolène Royal a également adressé un message aux abstentionnistes, en rappelant l’importance du vote : « c’est le seul moment où la voix d’un ouvrier ou d’une caissière a la même valeur que celle d’un patron ou d’un banquier (…) Que les gens ne se laissent pas voler leur vote en restant chez eux ! »

Vu de Haute Provence7e édition du forum de recrutement Provence Contact’Emploi

jeudi 5 avril 2012

Le forum pour l’emploi vous donne rendez-vous au palais des congrès de Digne-les-Bains, jeudi 5 avril, de 9h à 17h.

Près de 1 500 offres d’emploi de tout niveau de qualification sont proposées par 120 employeurs de la région.

Ce forum s’adresse aussi bien aux employés qu’aux ouvriers, étudiants, lycéens, techniciens, agents de maîtrise, militaires en reconversion, contremaîtres ou cadres. L’entrée est libre et sans pré-inscription, CV indispensable. Parking gratuit sur place.

Pour s’y rendre, un réseau de cars de l’emploi (départ le matin / retour à 16h) desservira spécialement le palais des congrès de Digne depuis 30 communes de la région (Aix-en-Provence, Aubagne, Avignon, Cavaillon, Gap, Marseille, Martigues, Manosque, Nice, Salon-de-Provence, Sisteron, Toulon, Vitrolles…). Pour en bénéficier, il suffit de s’inscrire gratuitement en composant le 04 92 30 05 25.

Débutants ou confirmés, avec ou sans diplôme : vous n’avez plus qu’à postuler aux CDI ou CDD, à temps plein ou temps partiel, aux missions intérimaires, aux formations en alternance, aux emplois saisonniers ou offres de stage… Les contrats pouvant plus particulièrement correspondre aux personnes en situation de handicap sont signalés, tout comme les emplois à l’international.

Pour tout savoir sur « Provence Contact’Emploi » : implantation des stands, liste des employeurs présents et des postes à pourvoir… Il est indispensable de consulter le site web dédié à la préparation au forum : www.provence-emploi.fr

En rappel, et afin d’optimiser sa rencontre avec les recruteurs, il est essentiel de se préparer tout en :
1/ Définissant clairement son projet professionnel… 2/ Se fixant un objectif… Savoir ce que l’on est venu chercher : un emploi, un contact, une formation en alternance, un stage, une information sur un métier… 3/ Étant en mesure de présenter sa formation, ses qualifications, son savoir-faire…
4/ Soignant sa présentation, et en répondant précisément aux offres de poste… 5/ Ayant confiance en soi, en l’avenir et en ses chances de réussite !

Une nouveauté : un secteur réservé spécifiquement aux travailleurs en situation de handicap avec un accueil dédié, la présence d’interprètes langue des signes, la mise à disposition de plans en braille…
L’Espace Entreprendre animé par le réseau CréActeurs 04 sur la création/reprise d’entreprise, qui animera par ailleurs une conférence sur ce thème de 11h45 à 12h30.
Possibilité offerte à tous de bénéficier des conseils de coach tout au long de la journée, de faire corriger et imprimer son CV ou de partager gratuitement un café avec les autres candidats…

Pour toute information pratique, n’hésitez pas à appeler au 04 92 30 05 25 ou à aller sur www.provence-emploi.fr

Socialiste!Vu de Haute ProvenceVœux

vendredi 13 janvier 2012

Mesdames, Messieurs,

Pour beaucoup de nos compatriotes la vie est dure. Je voudrais que la vie soit belle. À chacune et chacun d’entre-vous je souhaite que sur la grande balance du temps les joies l’emportent sur les peines. Je vous souhaite bonheur et santé.

D’abord, notre département. Nous l’aimons. Nous le savons beau. Nous le voulons fort. C’est pourquoi nous nous battrons pour un développement équilibré du territoire, où aucune commune, aucun canton ne sera oublié, où le développement du Val de Durance sera accompagné par celui du reste du département, et en particulier, du bassin dignois, tout simplement parce que nous croyons en l’avenir de notre ville préfecture.

Nous continuerons à nous battre pour le désenclavement de Digne les Bains et du département. Que de temps perdu ! Il faut désormais que l’État dise vite, et précisément, ce à quoi il s’engage financièrement.

Nous continuerons à nous battre pour la défense des salariés d’Arkema. Le traumatisme subi depuis quelques années par le carrefour Durance – Bléone et par ses habitants est terrible. Le repreneur qu’on nous annonce ne présente aucune garantie sur les emplois ni sur l’investissement à long terme.

En dépit de toutes les difficultés, nous continuerons à réaliser de grands investissements sur nos routes et dans nos collèges. Mais aussi le bâtiment François Cuzin, (9,4 millions d’euros), qui rassemblera en un même lieu d’ici la fin du mois de mars le centre médico-social, la maison départementale des personnes handicapées et la direction de l’éducation, de la jeunesse, de la culture et des sports. Nous lançons les travaux pour le pont du Chaffaut (6,4 millions d’euros), qui sera mis en service fin 2013. Je proposerai également à mes collègues de construire une nouvelle médiathèque départementale, si possible dans le centre de Digne.

Je souhaite qu’en 2012 soit abrogée l’actuelle loi sur les collectivités locales, que nous gardions donc nos trente conseillers généraux, que la nécessaire révision de l’intercommunalité se poursuive, en respectant les choix et les volontés des élus, et en prenant le temps nécessaire. Bien sur, il faudra une nouvelle étape de la décentralisation, au bénéfice des départements et des régions. Songez que le budget de l’ensemble des régions françaises représente seulement 30 milliards d’euros, moins qu’un seul Land allemand comme le Bade-Würtemberg qui « pèse » 40 milliards d’euros !

Ensuite, la France. Dans les discours politiques, trop de mots sont usés à force d’être répétés. Il faut reconquérir la confiance des citoyens. Développer la démocratie à tous les étages : démocratie participative, démocratie locale, démocratie sociale, démocratie parlementaire. Respecter les citoyens.

Mais la question centrale, c’est celle du chômage et du pouvoir d’achat.

Jean-Paul Delevoye, ancien ministre UMP, Président du Conseil économique, social et environnemental le dit : « 12 à 15 millions de personnes ont des fins de mois extrêmement difficiles ». Douze à quinze millions de personnes !

Par contre les dividendes des entreprises du CAC 40 vont bien, merci : les grandes entreprises vont verser 37 milliards d’euros à leurs actionnaires.

Les grands patrons vont bien, merci. Leurs revenus ont été multipliés par trois en dix ans. Ils ont : le salaire fixe, plus le salaire variable, plus les stocks options, plus les actions gratuites, plus les avantages en nature, plus les jetons de présence, plus les parachutes dorés, plus les retraites chapeau…

Ça ne peut plus durer !

Je souhaite que le politique reprenne la main sur la finance, et je propose que soient nommés dans chaque banque des représentants de la Nation, chargés, sans se mêler de tout, de vérifier que l’argent va aux familles et aux entreprises, en particulier aux petites entreprises, et non à la spéculation. Je souhaite la construction d’une Europe plus démocratique, capable de se protéger face aux concurrences inégales, capable de s’unir politiquement sans remettre en cause la souveraineté des Nations.

Alors, oui, nous pourrons faire renaître l’espoir !

« Je souhaite que vous continuiez à croire en la vie et à croire en vous »

C’est de Moncef Marzouki – Président de la République Tunisienne.

Merci

Socialiste!Vu de Haute ProvenceJe ne serai pas candidat aux prochaines élections législatives

jeudi 12 janvier 2012

Le changement, cheap c’est maintenant !

J’ai décidé d’appliquer sans attendre la règle du Parti Socialiste sur le non-cumul des mandats qui doit intervenir en septembre 2012.

C’est pourquoi je ne serai pas candidat aux prochaines élections législatives.

Je soutiendrai la candidature de Gilbert Sauvan, purchase mon suppléant et Premier secrétaire de la fédération du Parti Socialiste des Alpes de Haute-Provence.

Je termine mon mandat de député avec la satisfaction du devoir accompli au service de la démocratie parlementaire, order au service de mon pays, et bien sûr à celui des électeurs de ma circonscription, que je remercie pour leur confiance et leur fidélité tout au long de ces trois mandatures.

Je vais me consacrer plus que jamais à mon département. Chacun connaît mon attachement au mandat d’élu local.

Agir concrètement au quotidien pour améliorer la vie de mes concitoyens est pour moi l’aspect le plus exaltant de l’action politique.

Je participerai activement à la campagne de François Hollande, en particulier dans le cadre des missions qu’il m’a confiées sur les dossiers internationaux.

Socialiste!Vu de Haute ProvenceJe refuse la dictature des marchés imposée par les agences de notations

mercredi 21 décembre 2011

Dans un courrier adressé à l’agence Fitch, j’ai refusé l’offre de notation du département des Alpes de Haute-Provence, m’opposant ainsi à la mise sous tutelle de la collectivité par les marchés.

J’y souligne le manque de légitimité de ces agences qui font prévaloir l’intérêt des marchés sur l’intérêt général et y dénonce la place exorbitante qui leur est faite par les marchés et par certains responsables politiques.

Je m’y interroge sur leur indépendance et leurs compétences, rappelant les appréciations erronées ou manipulations autour de la situation de la Grèce, recommandée aux investisseurs jusqu’en 2009, ou de Lehman Brothers, dont la note n’a jamais été dégradée jusqu’à sa faillite.

Je demande donc que des décisions soient prises le plus rapidement possible, pour interdire à ces agences de noter les Etats et les collectivités nationales. C’est une mesure de salut public car on ne peut tolérer plus longtemps que quelques officines portent atteinte à la souveraineté des Etats et alimentent des mouvements spéculatifs dont les citoyens sont en définitive des victimes.

Vous pouvez également retrouver mon intervention sur France Info en cliquant ici.

Vu de Haute ProvenceL’été indien ici aussi

samedi 22 octobre 2011

En sillonnant les routes de mon département des Alpes de Haute-Provence, je suis à chaque fois émerveillé par la beauté des paysages et pas les couleurs de l’automne. Nous avons, ici aussi, une sorte d’été indien.

Quelqu'un m'a ditVu de Haute ProvenceLa société du gaspillage

vendredi 30 septembre 2011

Selon une étude de l’enseigne Albal qui a été présentée par le Parisien/Ajourd’hui en France, nous jetterions en moyenne 21% des aliments que nous achetons. Près de 30% de ces produits finiraient à la benne à ordures ans même avoir été déballés. On a du mal à le croire! Le coût du gaspillage alimentaire s’élèverait en France à 430 euros par an et par habitant. Le coût pour la planète est encore plus exorbitant. « Sachant qu’il faut 1 000 litres d’eau pour produire 1 kg de farine, pour chaque baguette rassie jetée, on a gaspillé l’équivalent d’une baignoire », explique France Nature Environnement.

Alors que faire ? Savoir acheter (hélas avec la crise, chacun est obligé de faire plus attention). Organiser partout des circuits de récupération : ce qui existe est encore embryonnaire. Mêmes les plus modestes initattives sont utiles. Ainsi, au collège d’Oraison, dans les Alpes de Haute Provence, les élèves récupèrent le pain à la cantine pour le donner à des personnes qui en ont besoin pour nourrir des  animaux.

Socialiste!Vu de Haute Provence1er débat : les citoyens… et certains journalistes

vendredi 16 septembre 2011

À la lecture des commentaires d’une partie de la presse, j’ai l’impression que nous n’avons pas vu la même émission. Pendant tout le débat, Ségolène Royal s’est située au niveau de l’élection présidentielle et a eu l’attitude d’une femme d’État. C’est aussi celle qui a été la plus claire et la plus précise dans ses propositions. Ce jugement est partagé par de nombreux citoyens que j’ai rencontré aujourd’hui dans les Alpes de Haute-Provence.