Archive pour juillet 2010

Vu de Haute Provenceun moment de bonheur

jeudi 29 juillet 2010

Nous connaissons la famille Queyras depuis notre installation dans les Alpes de Haute Provence. Les parents étaient potiers. Ils adorent la musique et transmettent cette passion à leurs fils Pierre-Olivier et Jean-Guihen. Aujourd’hui Pierre-Olivier est un très grand pianiste, Jean-Guihen un très grand violoncelliste qui a fait partie de l’orchestre de Pierre Boulez et a été lauréat des Victoires de la Musique 2008.
Ensemble, les parents, les enfants et leurs amis créent les Rencontres Musicales de Haute Provence pour proposer à un grand public des « journées continues » de musique de chambre. Un stage est organisé pendant l’été pour les jeunes. Les  musiciens qui avaient lancé la première  » journée continue » voici plus de vingt ans sont maintenant
 connus dans le monde entier.
L’autre soir, dans le prieuré de Salagon,à côté de Forcalquier, ils nous ont fait partager un incroyable moment de bonheur en jouant aussi bien des « classiques » comme Boccherini ou Brahms que des compositeurs plus modernes.

Retrouvez, jusqu’au 30 juillet, les Rencontres musicales de Haute-Provence sur France Musique

Socialiste!La Grèce, la France, et le krach de la zone Euro

lundi 26 juillet 2010

Je suis intervenu à la réunion organisée le 14 Juin dernier par le comité Désirs d’Avenir Paris 19è et le réseau citoyen de solidarité européenne avec la Grèce, sur le thème «La Grèce, la France, et le krach de la zone Euro». Je vous invite à lire le compte-rendu.


ITV Jean Louis Bianco
envoyé par DAParis. – L’info video en direct.

Quelqu'un m'a ditQuestions de François Chérèque aux députés UMP

dimanche 25 juillet 2010

(Concernant la réforme des retraite)

« Pourquoi vont-ils voter une loi qui amènera les femmes qui ont interrompu leur carrière à partir à 67 ans pour avoir une retraite complète ?

Pourquoi vont-ils voter une loi qui obligera les personnes ayant commencé à travailler à 18 ans, dans des emplois parfois pénibles, à cotiser pendant 44 ans ? Il faudra expliquer tout cela dans leurs circonscriptions.

Nous allons aussi leur rappeler que 2012 ne sera pas seulement une élection présidentielle, mais aussi une élection législative…. Nous refusons le paramètre des 62 ans. Il faut pouvoir maintenir le choix du départ à 60 ans, pouvoir partir avec une retraite complète dès que la durée de cotisation est atteinte. Il est anormal que des salariés qui ont démarré tôt leur carrière professionnelle soient obligés de cotiser 43 ou 44 ans alors que d’autres pourront s’en aller avec 41 années. C’est une question de justice sociale. »

Quelqu'un m'a ditÉric Wœrth n’a qu’une parole…

samedi 24 juillet 2010

Le 9 décembre 2009, le député socialiste Christian Eckert interroge Éric Wœrth sur la compatibilité entre sa fonction de ministre du budget et celle de trésorier de l’UMP.

Éric Wœrth répond : « Y a-t-il confusion des genres lorsque l’on est à la fois ministre du budget et trésorier d’un parti politique? Il n’y a pas de problème : il n’y a pas de confusion des genres (…) Je ne sais pas ce que vous essayez de démontrer au travers de votre question stupide, mais j’aurais du mal à y répondre autrement que comme cela ».

Le 13 juillet dernier, Éric Wœrth annonce sa démission de sa fonction de trésorier de l’UMP. Il aura fallu attendre plus de 7 mois…

Socialiste!Affaiblissement des services publics

vendredi 23 juillet 2010

La semaine dernière, j’ai participé à un débat passionnant sur la réforme territoriale et plus spécifiquement sur le regroupement des services déconcentrés sous l’autorité du préfet de département et du préfet de région.

Vous retrouverez une courte interview en cliquant ici.

Je rappelle que si l’effort de simplification est louable, on ne peut être que très critique sur le pouvoir hiérarchique donné au préfet de région par rapport au préfet de département ainsi que sur la régionalisation de la définition des politiques publiques et des postes de fonctionnaires. Cela entraînera inévitablAement un affaiblissement des services publics sur le territoire. Enfin, à mon sens la politique aveugle de réduction des effectifs n’est pas acceptable et la primauté de l’échelon départemental doit être rappelé.

Socialiste!Pénibilité au travail

jeudi 22 juillet 2010

Alors que le gouvernement ne traite pas de la pénibilité au travail dans sa réforme des retraites, Arkema, Rhodia et EADS ont signé avec 4 syndicats (CGT, CFTC, CGC, FO) un accord sur la mise en oeuvre d’un dispositif de dispense d’activité en faveur du personnel posté.

Les entreprises se sont engagées pour que sur la base du volontariat, le personnels posté ou ancien posté remplissant certaines conditions puisse bénéficier d’un dispositif de dispense d’activité de fin de carrière, préalable à la liquidattion de la retraite.

La réforme du gouvernement ignore cette forme de pénibilité alors même que tous les médecins le disent : le travail posté provoque une usure prématurée du salarié. Il a un effet indiscutable sur l’espérance de vie, mais cela ne se voit pas forcément à 60 ou 62 ans.

Quelqu'un m'a dit« À Grenoble, la cité modèle rattrapée par la précarité »

jeudi 22 juillet 2010

Je vous invite à lire cet intéressant complément sur la Villeneuve de Grenoble, paru ce jour dans Libé : c’est ici.

Socialiste!Un Parlement méprisé

mercredi 21 juillet 2010

N’étant pas membre de la commission des Finances à l’Assemblée nationale, j’ai appris par un de mes collègues qui y siège à quel point le débat sur les retraites y est électrique : même les députés de droite s’étonnent de l’absence de documents écrits chiffrant la réforme. Éric Wœrth, absent, a été rappelé à l’ordre pour respecter le Parlement et sommé par la commission de venir pour confronter les sources de financement possibles.

Par ailleurs, hier soir avant la suspension de séance, le temps de parole a été limité à deux minutes (!) avec un orateur seulement par amendement pour toute l’opposition, alors même que la justification du huis clos était la possibilité d’un échange libre… Comment traiter de sujets aussi complexes que la pénibilité en deux minutes ?

Quelqu'un m'a ditBanlieues (suite)

mercredi 21 juillet 2010

Claude Dilain, maire PS de Clichy, indique aujourd’hui dans Libération que la clé du problème est de promouvoir une politique de peuplement équilibré en évitant la constitution de ghetto. Pour cela, il propose une charte engageant tous les bailleurs qui attribuent des logements sociaux.

Il constate que la loi SRU (« solidarité et renouvellement urbain », qui imposent 20% de logements sociaux par commune) ne fonctionne pas bien faute d’une volonté politique.

Il demande pour les collectivités locales le moyen d’intervenir dans les copropriétés privées qui sont devenues de véritables résidences à « marchands de sommeil ».

Il demande un renforcement des services publics : là où le chômage est élevé, il faut créer une agence pour l’emploi. Là où l’insécurité est plus élevé, il faut davantage de policiers.

Socialiste!Quel avenir pour l’action extérieure de la France ?

mardi 20 juillet 2010

Hubert Védrine et Alain Juppé, dans une tribune qu’ils ont publié ensemble dans le Monde, ont attiré l’attention sur la grave détérioration des moyens de la politique extérieure de la France.

Bernard Kouchner a répondu par un article irrité et peu convaincant.

J’avais moi-même dénoncé ici-même le cadeau fait à certains par la gratuité des lycées français à l’étranger.

Je vous signale, dans le Monde, la réponse à Bernard Kouchner d’un syndicaliste du Quai d’Orsay dont je partage les conclusions.