Archive pour avril 2012

Croire à l'EuropeSocialiste!Débat à Berlin

vendredi 27 avril 2012

Je vous invite à lire l’article publié dans Le Monde qui relate la conférence à laquelle j’ai participé hier à Berlin et lors de laquelle j’ai rappelé les engagements de François Hollande pour le soutien à la croissance en Europe.

« Croissance : les réponses de Berlin aux demandes de Hollande

En cas d’élection de François Hollande le 6 mai, un clash avec l’Allemagne devrait pouvoir être évité. Tel est le principal enseignement d’une conférence organisée à Berlin le 26 avril par un centre de réflexions européen, l’European Council on Foreign Relations (ECFR) et la fondation Mercator.
Parmi les participants, les députés européens Daniel Cohn-Bendit et Sylvie Goulard, le député allemand JohannWadephul (CDU), le secrétaire d’Etat allemand aux affaires européennes Michael Link et Jean-Louis Bianco, chargé des « grandes orientations » internationales dans l’équipe du candidat socialiste. Celui-ci a repris les propos tenus la veille par François Hollande lors de sa conférence de presse.
Au lendemain du scrutin, en cas de victoire, il adressera un mémorandum à tous les chefs d’Etat et de gouvernement sur la renégociation du traité budgétaire conclu entre vingt-cinq des Etats européens. Ce mémorandum, destiné à permettre une relance de la croissance dans l’Union, comportera quatre points. D’abord la création d’euro-obligations, « non pas pour mutualiser les dettes, mais pour financer des projets industriels d’infrastructures dont les Etats détermineront l’ampleur ». Deuxième point : l’augmentation « de possibilités de financement de la Banque européenne d’investissement (BEI), de façon à ce qu’un certain nombre de grands dossiers qui sont déjà connus de cette banque puissent être financés ».
Troisième point : « la création d’une taxe sur les transactions financières, avec les Etats qui en décideront ». Enfin, la mobilisation de « tous les reliquats des fonds structurels européens aujourd’hui inutilisés pour permettre d’accompagner là encore un certain nombre de projets venant des Etats et qui auront des retombées sur les entreprises ».
Si le gouvernement allemand reste hostile aux euro-bonds, les trois autres points peuvent obtenir son aval. « Mieux utiliser la BEI qui est une belle endormie, oui », a dit Michael Link. Depuis plusieurs mois, les Européens discutent d’une possible augmentation de capital de la banque de l’Union européenne dont un Allemand, Werner Hoyer, prédécesseur de Michael Link aux affaires étrangères, a d’ailleurs pris la présidence en janvier.
« Utiliser les fonds structurels inutilisés, oui » a poursuivi Michael Link. Officiellement le gouvernement allemand est favorable à une taxe sur les transactions financières si l’ensemble des pays de la zone euro la mettent en place. François Hollande souhaite l’instaurer sans attendre un très hypothétique feu vert de Londres et il est vraisemblable qu’il souhaite taxer davantage de produits financiers que les Allemands, qui verraient bien cette taxe s’apparenter à un simple impôt de bourse.
Reste donc les euro-obligations auxquelles est opposé Berlin « pour des raisons juridiques, politiques et économiques ». Mais la définition de François Hollande correspond en fait à des « project-bonds », or ceux-ci ne sont pas mal perçus par le gouvernement allemand. Celui-ci a d’ailleurs accepté que ces obligations soient évoquées lors du dernier conseil européen.
Berlin est en revanche opposé à ce que la France conditionne la ratification du pacte budgétaire à la mise en place de ce mémorandum.  » Pacta sunt servanda  » (les traités doivent être respectés ), ont martelé les Allemands. Dans un entretien au groupe de presse régionale WAZ, vendredi, la chancelière allemande Angela Merkel a réaffirmé que, à ses yeux, le pacte « n’est pas négociable ».
Manifestement, l’équipe de François Hollande a choisi quatre points sur lesquels un accord lui parait envisageable assez facilement.  » Il est primordial de redonner de l’espoir aux Européens  » a justifié Jean-Louis Bianco qui a également jugé – là aussi en accord avec Michael Link – qu’il était temps de mettre fin à une sorte de directoire franco-allemand pour revenir à une méthode communautaire qui ne laisse pas les autres pays à l’écart.
Une fois un accord sur ces quatre points, l’entourage du candidat socialiste entend passer à des dossiers plus délicats : les euro-obligations, l’octroi d’une licence bancaire au mécanisme européen de stabilité et l’élaboration d’un véritable traité social européen.
Frédéric Lemaïtre (Berlin, correspondant) »

Socialiste!François Hollande, des solutions qui vous concernent !

vendredi 20 avril 2012

À deux jours du premier tour de l’élection présidentielle, treat je vous invite à découvrir de manière innovante le programme de François Hollande et les propositions qui vous concernent, en fonction de votre situation personnelle ou de vos centres d’intérêts.

Tout cela en cliquant ici !

 

Socialiste!Vu de Haute ProvenceSégolène Royal rassemble 1200 personnes à Digne

jeudi 19 avril 2012

Hier, j’ai eu l’honneur d’accueillir dans notre département Ségolène Royal, notre candidate à l’élection présidentielle de 2007.

En meeting à Digne à nos côtés —avec mes amis Gilbert Sauvan, Christophe Castaner, Claude Domeizel, Patricia Granet et Esther Baron—, elle a développé plusieurs thématiques : faire de la France un pays d’entrepreneurs en créant la banque publique de financements des PME-PMI, mettre en avant l’éducation, lutter contre la vie chère, intégrer les banlieues et le rural et mettre en place une réforme financière.

Ségolène Royal a également adressé un message aux abstentionnistes, en rappelant l’importance du vote : « c’est le seul moment où la voix d’un ouvrier ou d’une caissière a la même valeur que celle d’un patron ou d’un banquier (…) Que les gens ne se laissent pas voler leur vote en restant chez eux ! »

Quelqu'un m'a ditRencontre avec le président Alassane Ouattara

mardi 10 avril 2012

En déplacement à Abidjan à la rencontre de la communauté française, j’ai a transmis au président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, un message de François Hollande.

J’ai confirmé le souhait de François Hollande de poursuivre les coopérations culturelles et économiques entre la Côte d’Ivoire et la France.

Souhaitant que le processus de réconciliation aille à son terme, nous avons abordé la situation au Mali et plus largement celle de la stabilité et du développement économique de la sous-région. 

La France encouragera tous les efforts engagés pour défendre les Etats démocratiques, favoriser les processus d’intégration économique régionale et lutter, dans le cadre du droit international, contre le terrorisme.

Avec Pouria Amirshahi, nous avons réitéré l’engagement d’une coopération renouvelée, fondée sur la réciprocité et le partenariat permettant, au-delà de nos deux pays, à l’Afrique et à l’Europe de construire des relations politiques stables, durables et tournées vers le progrès.

Vu de Haute Provence7e édition du forum de recrutement Provence Contact’Emploi

jeudi 5 avril 2012

Le forum pour l’emploi vous donne rendez-vous au palais des congrès de Digne-les-Bains, jeudi 5 avril, de 9h à 17h.

Près de 1 500 offres d’emploi de tout niveau de qualification sont proposées par 120 employeurs de la région.

Ce forum s’adresse aussi bien aux employés qu’aux ouvriers, étudiants, lycéens, techniciens, agents de maîtrise, militaires en reconversion, contremaîtres ou cadres. L’entrée est libre et sans pré-inscription, CV indispensable. Parking gratuit sur place.

Pour s’y rendre, un réseau de cars de l’emploi (départ le matin / retour à 16h) desservira spécialement le palais des congrès de Digne depuis 30 communes de la région (Aix-en-Provence, Aubagne, Avignon, Cavaillon, Gap, Marseille, Martigues, Manosque, Nice, Salon-de-Provence, Sisteron, Toulon, Vitrolles…). Pour en bénéficier, il suffit de s’inscrire gratuitement en composant le 04 92 30 05 25.

Débutants ou confirmés, avec ou sans diplôme : vous n’avez plus qu’à postuler aux CDI ou CDD, à temps plein ou temps partiel, aux missions intérimaires, aux formations en alternance, aux emplois saisonniers ou offres de stage… Les contrats pouvant plus particulièrement correspondre aux personnes en situation de handicap sont signalés, tout comme les emplois à l’international.

Pour tout savoir sur « Provence Contact’Emploi » : implantation des stands, liste des employeurs présents et des postes à pourvoir… Il est indispensable de consulter le site web dédié à la préparation au forum : www.provence-emploi.fr

En rappel, et afin d’optimiser sa rencontre avec les recruteurs, il est essentiel de se préparer tout en :
1/ Définissant clairement son projet professionnel… 2/ Se fixant un objectif… Savoir ce que l’on est venu chercher : un emploi, un contact, une formation en alternance, un stage, une information sur un métier… 3/ Étant en mesure de présenter sa formation, ses qualifications, son savoir-faire…
4/ Soignant sa présentation, et en répondant précisément aux offres de poste… 5/ Ayant confiance en soi, en l’avenir et en ses chances de réussite !

Une nouveauté : un secteur réservé spécifiquement aux travailleurs en situation de handicap avec un accueil dédié, la présence d’interprètes langue des signes, la mise à disposition de plans en braille…
L’Espace Entreprendre animé par le réseau CréActeurs 04 sur la création/reprise d’entreprise, qui animera par ailleurs une conférence sur ce thème de 11h45 à 12h30.
Possibilité offerte à tous de bénéficier des conseils de coach tout au long de la journée, de faire corriger et imprimer son CV ou de partager gratuitement un café avec les autres candidats…

Pour toute information pratique, n’hésitez pas à appeler au 04 92 30 05 25 ou à aller sur www.provence-emploi.fr

Quelqu'un m'a ditRions avec les « Frères »

mercredi 4 avril 2012

(lu dans le Canard Enchaîné du mercredi 4 avril)

À l’heure où il revient au Frères musulmans de rédiger la Constitution égyptienne, un polémiste fait un tabac sur les scènes cairotes, en se moquant ouvertement du fondamentalisme religieux. Endossant les habits du chef de l’État, il s’amuse:
 » J’ai rencontré le conseiller général des Frères musulmans. Il m’a dit : « Il faut que tu imposes le voile en Égypte. Que tu ordonnes à chaque femme qui sort de dans la rue de se voiler. À chaque femme dans rue ? Mais qu’il le porte lui-même ! » La salle applaudit en riant.  » Et moi je lui ai répondu que c’était revenir à l’époque où la religion gouvernait. Moi, à mon avis, chacun est libre de ses choix. » Applaudissements.  » Il m’a répondu: ‘Non ! C’est à toi de décider, en tant que gouverneur responsable.’’
Le couragueux polémiste regarde la salle, ménage son effet.
‘’ Je lui ai répondu: ‘Monsieur, vous avez une fille à la faculté de médecine. Pourquoi vous ne l’obligez pas à le porter ? Si vous n’arrivez pas à faire porter le voile à une seule jeune fille, et la vôtre, qui plus est, comment voulez-vous que je le fasse porter à 10 millions de femmes égyptiennes ?’ ‘’ Délire dans la salle, entre rires et vivats.
Ne rêvons pas. Cette scène se passe en 1953. Devant une salle comble. Et c’est un certain Gamal Abdel Nasser, le raïs égyptien, qui assure le show.
Ça date…