Archive pour juillet 2009

Socialiste!Pour que la taxe carbone ne soit pas une usine à gaz contre les effets de serre

vendredi 31 juillet 2009

La "taxe carbone" (ou "CCE"), qui touchera toute consommation d’énergie (transport, chauffage, etc.), suscite un important débat. L’ensemble des arguments que j’ai pu lire ou entendre sur ce blog et ailleurs me permettent de préciser ma pensée sur cette importante question.

Si je suis d’accord avec le principe (inciter à une moindre consommation énergétique), cela ne doit pas être au détriment du pouvoir d’achat de la majorité des ménages.

Cette mesure ne peut pas être comprise par les Français si elle n’est pas accompagnée, voire précédée, d’une remise en cause du paquet fiscal, injuste socialement, qui bloque chaque année 14 milliards d’euros au profit d’une frange infime (la plus aisée) de la population.

Dès à présent nous devons également négocier une éco-redevance pour décourager le transport camion, encourager les éco-industries par une TVA tendant vers zéro, afficher clairement les normes environnementales comme des critères à part entière dans les négociations de l’OMC.

Aussi, la "taxe carbone" ne doit pas occulter la nécessité de demander (au moins au niveau européen) plus d’efforts aux industries les plus polluantes. Or, Nicolas Sarkozy souhaite consacrer les recettes de la taxe carbone à des baisses en faveur des entreprises, notamment à celle de la taxe professionnelle! Cela constituerait une véritable provocation. Les industries les plus polluantes seront en effet exonérées de la taxe carbone au motif qu’elles sont déjà soumises aux quotas européens d’émissions de gaz à effet de serre…

En réalité, la "CCE" ne sera juste socialement que si les sommes perçus sont reversés équitablement  intégralement et de façon à inciter ceux qui le peuvent à réduire leur consommation. Les ménages modestes en zones rurales ou qui habitent un logement ancien très mal isolé subissent leur environnement et ne pourront pas moins consommer. Il faudra donc distribuer un "chèque vert" plus substantiel aux ménages appartenant à cette catégorie des très captifs. À simple titre d’exemple, si l’on évalue le coût de la taxe à plus ou moins 100 euros par an par ménage, cela reviendrait à distribuer un chèque de 90 euros à 20 millions de ménages (ceux qui peuvent diminuer leur consommation d’énergie) et de 110 euros aux 6 millions de ménages considérés comme "très captifs".

Pour être efficace et juste, cette nouvelle mesure doit remplir trois conditions : s’accompagner d’une relance des énergies nouvelles, d’une taxe plus forte touchant les industries polluantes et d’une redistribution intégrale et équitable

Quelqu'un m'a ditÉlections afghanes : les candidates bravent la mort en burqa

jeudi 30 juillet 2009

Je vous invite à lire cette dépêche AP, viagra order ici.

Socialiste!La République s’arrête à Loudéac?

jeudi 30 juillet 2009

Kamar El Hajji Safadi et Adil Doubi, deux Marocains âgés de 30 ans, installés à Loudéac depuis plusieurs mois, ont enfin gagné et ont pu se marier. En effet, le maire, Gérard Huet, refusait le mariage car il les soupçonnait de se marier par "complaisance", alors même que la gendarmerie avait écarté cette hypothèse d’autant que les concernés sont en situation régulière.
Pourtant, le maire repoussait sans cesse la date de la cérémonie, persuadé que les candidats au mariage cherchaient à bénéficier du système de protection sociale français…. Le couple avait donc saisi le Tribunal de grande instance de Saint-Brieuc qui décida d’appliquer la loi, avec une mise en demeure pour le maire de marier le jeune couple sous trois jours, sous astreinte de 1000 euros par jour de retard.
Gérard Huet a obtempéré ce lundi mais a tout de même refusé de les unir en salle des mariages et a délégué la cérémonie à un adjoint… invoquant une ‘question de symbole’. Le dimanche, les futurs époux ne connaissaient toujours pas le lieu, ni l’heure de leur cérémonie civile.
Le maire soupçonne toujours l’existence d’une fillière marocaine dans sa commune de 9 000 habitants… Il va même jusqu’à s’étonner que Michèle Alliot-Marie n’ait pas demandé une enquête suite à son courrier lui relatant les faits…

Quelqu'un m'a ditAlors tout le monde a sa chance!

mercredi 29 juillet 2009

C’est une drôle d’élection qui a permis hier à la jeune Aya de devenir la miss Arabie…. sans dévoiler son visage !

(voir la suite ici)

Socialiste!La taxe carbone est-elle ou non une bonne mesure?

mardi 28 juillet 2009

Michel Rocard remet aujourd’hui à Jean-Louis Borloo son rapport sur la taxe carbone. La taxe carbone aussi appelée "Contribution climat énergie" vise, en renchérissant les prix de l’énergie fossile (fioul, essence, gaz, etc.) utilisée dans les transports et pour les chauffages, à faire baisser le niveau des émissions de gaz à effet de serre (CO2) responsable du réchauffement climatique. Elle s’appliquerait aux entreprises et aux ménages.

Cette taxe pourrait rapporter 8 milliards d’euros sur la base d’une tonne de CO2 facturée 32 euros dans l’immédiat (puis jusqu’à 100 euros en 2030). Elle représenterait un coût de l’ordre de 7 centimes par litre de carburant et une hausse de 10% pour les ménages chauffés au gaz, soit au total un coût moyen de 300 euros par an et par ménage.

Est-il possible de créer une taxe carbone écologique efficace et social acceptable?

En effet, ou son montant est relativement élevé et cela peut pénaliser à court terme certains secteurs économiques et diminuer le pouvoir d’achat ; ou bien le montant est trop faible et la mesure est peu efficace (par parenthèse, je n’ai pas bien compris d’où sort le chiffre de 32 euros la tonne généralement avancée).

C’est pourquoi, une redistribution par le biais d’un « chèque vert » (avec une plus grande compensation aux ménages ruraux qui sont particulièrement captifs des déplacements routiers et dont la surtaxation serait injuste) est une condition sine qua non de l’acceptation de cette nouvelle taxe.

L’ensemble des recettes fiscales doit être restitué aux consommateurs et ne doit pas servir, contrairement à ce qu’a annoncé Nicolas Sarkozy, à combler la suppression éventuelle de la taxe professionnelle…

Par ailleurs, on constate que le progrès technique permet déjà, en réalité, de réduire les besoins en énergie des objets et d’accroître les ressources en énergie sans contenu en carbone. Mais les énergies nouvelles n’étaient guère soutenues jusqu’à très récemment et rencontrent de nombreuses résistances comme par exemple celles du lobby automobile. Cette taxe ne doit pas occulter la nécessité de taxer les énergies les plus polluantes. Évidemment, cela devrait se faire au moins au niveau européen

À ce propos, je rappelle les propositions déjà présentes dans le pacte présidentiel (2007) de Ségolène Royal : négocier une éco-redevance pour décourager le transport camion, encourager les éco-industries par une TVA tendant vers zéro, afficher clairement les normes environnementales comme des critères à part entière dans les négociations de l’OMC, etc.

Qu’en pensez-vous?

(PS : voir également sur le sujet l’intéressant article d’Attac ainsi que le communiqué de l’UFC-Que Choisir)

Socialiste!Cyber Brother

lundi 27 juillet 2009

Je vous en avais parlé il y a quelques temps (voir ici) et cela risque de s’accentuer : la surveillance électronique des personnes pourrait prendre un nouveau tournant très prochainement.

Le Monde en parle dans son édition du samedi 24 juillet. Extrait :

"Le cauchemar totalitaire décrit, en 1948, par George Orwell dans 1984 n’est pas encore une réalité. Mais on assiste à une extension du profilage des citoyens, très inquiétante au regard des libertés. Les logiciels-espions de la police se banalisent. Cyber Brother s’installe chez vous, dans notre vie privée. Le projet de loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (Loppsi II), qui sera débattu en fin d’année, va permettre à la police, dans le cadre d’une information judiciaire et ‘sans le consentement des intéressés’, d’accéder à ‘des données informatiques, de les observer, les collecter, les enregistrer, les conserver et les transmettre’. Pas moins."

Dans un avis rendu public vendredi 24 juillet, la CNIL s’alarme du "caractère particulièrement sensible" des dispositions de Loppsi II ; elle y voit "une importante exception" aux principes de la loi du 6 janvier 1978 relative à la protection des données personnelles…

L’article conclu : "Où est la limite à ces intrusions dans la vie des Français ? Nous sommes prévenus : Big Brother est là, tout près".

Il n'y a pas que la politique!Tour de France

dimanche 26 juillet 2009
Comme chaque année, j’ai été sur le Tour de France. J’ai eu la chance de suivre en voisin l’étape du Ventoux. Ce qui m’a frappé, c’est l’enthousiasme populaire plus fort que jamais.
On parle de 500 000 personnes sur les pentes du Ventoux! On vient sur le Tour en famille, on prend l’apéro au bord de la route, parfois même on choisit ses dates de congés pour pouvoir assister à une étape.
C’est sans doute le seul sport qui mélange à ce point les âges et les couches sociales, et surtout le spectacle est GRATUIT!

Bien sûr, il y a le dopage (mais pas seulement dans le cyclisme). La France et le Tour sont plus exigeants que l’Union cycliste internationale, mais on n’est pas complètement à l’abri d’une mauvaise surprise post-Tour. La lutte doit être poursuivie avec plus de détermination que jamais pour que le Tour de France reste cette grande fête populaire.

Quelqu'un m'a ditLa grippe A(H1N1) : est-ce qu’on en fait trop ou pas assez?

dimanche 26 juillet 2009

Pour certains, la crainte devant la pandémie de grippe relève d’un emballement médiatico-psychologique bien caractéristique de notre époque (voir ici l’article de Bernard Debré).

Au contraire, pour Jean-Marie Le Guen, député PS de Paris, malgré les propos rassurants de Madame Bachelot, les mesures sont insuffisantes. La vaccination ne serait qu’une "ligne Maginot" de la pandémie (l’article en cliquant ici).

Qu’en pensez-vous?

Quelqu'un m'a ditBoire le calice jusqu’à la lie?

samedi 25 juillet 2009

Depuis 1531, l’Église anglicane était restée fidèle à sa tradition. La communion se faisait aussi par le partage du vin, le calice passant de bouche en bouche, du moins pour les fidèles qui le souhaitaient. Mais 200 000 Britanniques auraient contracté le virus. Nul ne sait si c’est dû à cette pratique religieuse. Toujours est-il que les archevêques de Canterbury et de York ont recommandé aux 16 000 paroisses anglaises de "suspendre l’usage du calice lors de la communion". Je connais certains laïcards qui verront là une confirmation des dangers de la religion…

Socialiste!Ils n’ont rien compris, ils n’ont rien appris

vendredi 24 juillet 2009

Comme si de rien n’était… Comme si les drames sociaux ne se multipliaient pas. Voici que des banquiers sans vergogne, comme Goldman Sachs, renouent avec les bonus garantis, même en cas de pertes colossales.

C’est très bien que Christine Lagarde s’indigne et "ne mâche pas ses mots", mais il faut cesser de parler, il faut agir.

Avions nous mal entendu? Le sommet du G20 de Londres promettait de ne plus laisser faire ce genre de pratiques ; Nicolas Sarkozy bombait le torse. Tout ceci ne serait-il qu’un vaste cinéma?

Certaines banques, comme autrefois les émigrés au temps de la Révolution française, reviennent et ils n’ont rien compris, rien appris.