Archive pour avril 2011

Vu de Haute ProvenceMotion contre la recherche et l’exploitation du ‘gaz et huile de schiste’

samedi 30 avril 2011

Le Ministère de l’Écologie a accordé en mars 2010, sans aucun débat public ni concertation préalable avec les collectivités locales concernées, des permis d’exploration exclusifs à plusieurs multinationales dont Total et GDF-Suez, sur une zone géographique incluant des territoires du Languedoc-Roussillon et d’Île-de-France.

D’autres permis sont en voie d’être délivrés par le ministère en charges des Mines pour une surface incluant un tiers du territoire de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (11 450 Km²), là encore, sans qu’aucune collectivité territoriale n’ait été préalablement informée ou consultée.

Ce gaz, dont l’extraction est complexe et coûteuse, ne devient rentable qu’à mesure de la hausse du prix des hydrocarbures, d’où l’intérêt actuel des grandes compagnies pour ces gisements potentiels. Mais l’exploitation du gaz de schiste, énergie fossile non renouvelable, génère des risques environnementaux et sanitaires particulièrement importants, notamment en termes d’impacts paysagers, de consommation d’eau et de pollution des eaux souterraines et de surfaces par des métaux lourds et produits chimiques particulièrement toxiques.

En effet, la technique d’exploitation de ce gaz de schiste repose sur la fracturation hydraulique. Celle-ci consiste en l’injection de millions de mètres cube d’eau, de sable et d’additifs chimiques pour “casser” les schistes et libérer le gaz. Cette eau, devenue déchet industriel, n’est récupérée qu’en partie : une partie –polluée – reste dans le milieu naturel, rejoint les aquifères et alimente les rivières. L’autre partie est récupérée pour être à nouveau injectée (et donc, pour partie, rejoindre les milieux naturels) ou être traitée, dans la mesure de ce qu’il est possible de faire avec des métaux lourds.

L’exploitation de l’huile de schiste qui suscite un intérêt comparable, nécessite l’utilisation des mêmes techniques.

Après être intervenu sur le sujet à l’Assemblée nationale dès le mois de décembre 2010, j’ai souhaité que le Conseil général des Alpes de Haute-Provence se prononce.  Notre département s’est engagé depuis très longtemps dans une démarche exemplaire en matière d’environnement, d’énergie et de développement soutenable à travers la charte départementale pour l’environnement, l’agenda 21, le schéma départemental des énergies nouvelles et maintenant le plan climat énergie territorial, s’oppose à la recherche et l’exploitation du gaz et huile de schiste sur le territoire régional, et poursuit sa politique d’économie d’énergie et de développement des énergies renouvelables.

Ainsi, le Conseil général, s’il prend acte de la décision prise le 4 février 2011 par le ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, de suspendre les forages de prospection de gaz de schiste, a demandé à l’Etat de ne délivrer aucun permis de recherche ou d’exploitation de gaz et huile de schiste sur le territoire de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Il n'y a pas que la politique!« Les chemins du Dalaï-Lama »

vendredi 29 avril 2011

« Les quatre cameramen et moi avons été abasourdis par le vide des paysages, le vent invisible soufflant sur la terre inculte, le ciel haut, infini, et le silence total. Mon esprit et mon âme se sentaient propres et vides. J’avais perdu toute notion de l’endroit où je me trouvais ainsi que le besoin de parler ».

La journaliste Xinran Xue, décrivant le Tibet dans Funérailles célestes, citée dans Les chemins du Dalaï-Lama, portrait intime d’un homme et de son destin (auteur, Pico Iyer, aux éditions Albin Michel).

Quelqu'un m'a ditSocialiste!Et pendant ce temps-là, au Tibet

jeudi 28 avril 2011

Tous les jours nous sommes tenus au courant des progrès ou des difficultés du « printemps arabe ».

Pendant ce temps-là, dans le Sichuan, un jeune moine tibétain s’est immolé par le feu – le 16 mars – plusieurs centaines de moines ont été arrêtés, des manifestants auraient été tués.

Heureusement (!), dans le grand silence de la « communauté internationale », comme on dit, une action « d’éducation légale » est en cours pour résoudre « les problèmes des moines qui se sont livrés au jeu », ont « fréquenté des prostituées » et ont « diffusé des vidéos pornographiques » …

Quelqu'un m'a ditÀ propos de sondages

mercredi 27 avril 2011

Dans leur texte historique très intéressant : « On a repris la Bastille ! 10 mai 1981 », Paul Quilès et Béatrice Marre rappellent les sondages de l’époque.

À la question : « À votre avis, de François Mitterrand ou de Michel Rocard, qui serait le meilleur candidat ? »

Septembre 1980 : François Mitterrand 25% / Michel Rocard 63%

Novembre 1980 (après l’annonce par Michel Rocard qu’il ne serait pas candidat) : François Mitterrand 35% / Michel Rocard 53%

Dans le même temps, les intentions de vote pour François Mitterrand le plaçaient au premier tour à environ 17 points derrière Valéry Giscard d’Estaing.

Toute ressemblance avec la situation actuelle serait évidemment purement fortuite.

Vu de Haute ProvenceAgenda 21 local France : les Alpes de Haute-Provence récompensés

lundi 25 avril 2011

La semaine dernière, hospital je me suis rendu à l’invitation du ministère de l’écologie et du développement durable pour recevoir des mains de Nathalie Kosciusko-Morizet, see le label « Agenda 21 local de France ».

Cette distinction a été remise à 42 communes, pays et communautés de communes, une région et quatre départements. Elle récompense ce laboratoire d’innovation qu’est l’Agenda 21 départemental et ses 47 projets fondés sur le développement durable et le travail accompli en concertation avec la population et les acteurs locaux.

Quelqu'un m'a ditLa durée de la vie

dimanche 24 avril 2011

De Walter Breuning, qui vient de mourir à 114 ans : « N’oubliez pas que la durée de la vie ne se mesure pas en heures et en jours, mais par ce que nous en avons fait ».

Socialiste!Salaires : Carrefour, le contre-exemple

samedi 23 avril 2011

Comme le rappelle France Soir, dans le débat sur la répartition des profits, Carrefour fait figure de contre-exemple parfait. D’un côté, les salariés se mettent unanimement et avec raison en grève pour obtenir une augmentation a minima (qu’ils n’obtiennent pas), pendant que, de l’autre, les actionnaires se préparent à engranger un dividende exceptionnel de quelque 6 milliards d’euros grâce à l’introduction en Bourse de deux filiales du groupe.

La hausse des salaires proposée par la direction du groupe serait, au maximum de 2% à 3%… sachant que l’inflation est d’au moins 2%.

Depuis trois ans, les salariés du groupe ont perdu 10% de pouvoir d’achat alors que les profits explosent : +1,3 milliards d’euros.

Et pendant que les salariés se battent pour des clopinettes, les actionnaires du groupe vont eux se partager une prime pour le moins exceptionnelle : 6 milliards d’euros.

Face à ce nouveau scandale sur la répartition de la richesse produite, que fait le gouvernement ? Rien.

Quelqu'un m'a ditUn moment de bonheur

vendredi 22 avril 2011

La Fondation Jean-Jaurès a organisé avant hier une rencontre à laquelle j’ai participé avec six jeunes qui comptent parmi les animateurs de la révolution égyptienne. Ils ont entre 26 et 32 ans, sont calmes, posés, enthousiastes.

À l’intérieur de la floraison des partis politiques, ils représentent des orientations différentes, mais ils arrivent à préserver leur unité pour que le processus démocratique ne soit pas détourné. Et ils tiennent à cette unité.

Ce fut d’abord une découverte de rencontrer la jeune garde des Frères Musulmans, très critique sur les méthodes et le programme de la confrérie. Manifestement, ils sont avant tout attachés, comme leurs camarades, aux libertés politiques et à la justice sociale.

Ce fut aussi un vrai bonheur que de voir assis côte à côte dans un climat de fraternité la jeune garde des frères musulmans avec une jeune femme laïque et en jupe courte, de voir trinquer avec nous ceux qui buvaient de l’eau et ceux qui buvaient du vin.

Une anecdote sur un rôle peu connu de Facebook. Pendant les manifestations ils ont reçu les conseils des Tunisiens : si la police vous envoie des bombes lacrymogènes, arrosez vous de vinaigre !

Leur chemin, celui du peuple égyptien, est long et semé d’obstacles. Nous les aiderons, avec lucidité et respect, comme ils le souhaitent.

Quelqu'un m'a ditNicolas Sarkozy, le président des riches (2)

jeudi 21 avril 2011

L’an passé, on se rappelle que, grâce au bouclier fiscal, Liliane Bettancourt avait bénéficié de 30 millions d’euros.

Selon Le Journal du Dimanche cette année, Françoise Bettencourt-Meyers, la fille de Liliane Bettencourt, va récupérer 300 millions d’euros de liquidités, tout en minimisant le poids de son impôt futur. Thétys, la société holding qui porte la participation familiale dans L’Oréal, va racheter à Françoise Bettencourt-Meyers et à sa mère 380.000 de ses propres titres, pour 341 millions d’euros.

Françoise Bettencourt-Meyers va pouvoir ainsi récupérer 300 millions d’euros et Liliane Bettencourt 41 millions de la vente de leurs titres Thétys. Les actions rachetées par Thétys aux Bettencourt seront ensuite annulées, ce qui permettra de maintenir intact le pouvoir de la famille sur la holding.

Socialiste!Nicolas Sarkozy, le président des riches

mercredi 20 avril 2011

Ségolène Royal a raison de proposer un contrôle des marges des grandes surfaces et un blocage des prix pour une cinquantaine de produits de base et d’entretien. La hausse des prix est insupportable pour les familles modestes et même les classes moyennes.

La seule réponse que trouve Luc Chatel, qui a pris le relais d’aboyeur officiel habituellement tenu par Frédéric Lefebvre, c’est « renforcer la concurrence »…

Si ça marchait pour les produits de base, ça se saurait. Il propose aussi, formule délicieuse, « de mener une politique ciblée d’accompagnement de la hausse » !

Nicolas Sarkozy est décidément le président du pouvoir d’achat … des riches.