Archive pour octobre 2012

Le choc,c’est chic

lundi 29 octobre 2012

Depuis quelques semaines on ne parle plus que de la nécessité-ou pas- d’un « choc de compétitivité ».

De quoi s’agit-il? Dans mon livre « Si j’étais Président » j’ai relevé,parmi les problèmes majeurs de la France,celui de son manque de compétitivité.A l’époque,ce n’était pas,c’est le moins que l’on puisse dire,au sommet de l’agenda du PS.Depuis des années nous perdons des parts de marché et notre balance commerciale se détériore à une vitesse accélérée.

1)Pourquoi?Les uns disent que cela provient avant tout de nos coûts salariaux trop élevés.Version hard:il faudrait organiser la »déflation salariale »,c’est à dire la baisse des salaires,comme Schröder l’a fait en Allemagne.Version light:les charges sociales portent trop sur les salaires.Ce dernier point est vrai.Mais où trouver l’argent nécessaire pour financer la protection sociale dès lors qu’on abaisserait les charges salariales?La TVA dite « sociale » ? Non merci, l’augmentation de la TVA ferait baisser le pouvoir d’achat.La CSG?Même si une part des revenus du capital y figure,ce n’est pas enthousiasmant,pour la même raison.En diminuant les dépenses ? C’est le grand cri des libéraux et du patronat.Bien sur il faut améliorer l’efficience des dépenses publiques,et il y a beaucoup à faire.Mais faut-il moins de professeurs , d’infirmières,de juges,de policiers.. ?

2) D’autant que la France réalise les 2/3 de ses exportations en Europe.Le coût du travail en France n’est pas supérieur à celui de l’Allemagne.Contrairement à un idée reçue,la durée du travail en France est légèrement supérieure.

3)Alors que faire?Améliorer ce que Louis Schweitzer appelle la  » compétitivité-temps « ,c’est à dire réduire drastiquement les délais administratifs et ceux  des procédures .Favoriser à fond , partout , l’innovation.Organiser la coopération à l’intérieur des branches professionnelles , ,comme la filière automobile.Améliorer la lisaison entre la recherche fondamentale et le développement , entre le public et le privé.

Bref inventer ce que Jean-Marc Ayrault appelle avec justesse un nouveau modèle français de développement

Croire à l'EuropePauvre Europe!

lundi 29 octobre 2012

Erasmus,25 ans,un million de bébés,est menacé de faillite.Ce merveilleux programme européen(on se souvient tous du film  l' »auberge espagnole » avec Romain Duris), a permis à un million d’étudiants de faire une partie de leurs études dans un autre pays d’Europe .De ces rencontres  commence à naître,enfin,l’Europe des peuples,y compris à travers des mariages mixtes.Et voilà que l’aveuglement bruxellois risque de le mettre en cause par manque de financement.C’est tout le contraire qu’il faut faire:mettre rapidement en place un Erasmus tout au long de la vie permettant de diminuer le chômage et d’améliorer la formation des travailleurs.

Europe,ils sont devenus fous!

La forme et le fond

samedi 27 octobre 2012

Le Premier Ministre a,dit Le Monde, »fustigé les chroniques quotidiennes de démolition » dont il s’estime victime.C’est vrai qu’après une brève période d’ « état de grâce » devant la presse(il n’y en a pas eu vraiment devant les Français),la mode est depuis quelques mois à la démolition systématique du Premier Ministre et du Président.Souvenez vous des unes de l’Express ou du Point,sans parler du Nouvel Obs(« sont-ils vraiment nuls? ») ou de Libé(« les apprentis »).

Ma longue(!) expérience me permet de témoigner qu’il n’y a ni plus ni moins de « couacs » ou de « loupés » que dans  tout autre gouvernement.J’ajoute que l’immense majorité des Ministres qui  n’a aucune expérience gouvernementale  s’en sort plutôt bien,c’est à dire avance et travaille sérieusement.

Mais là n’est pas la question.Le drame pour la démocratie,car c’est bien d’un drame qu’il s’agit,est que les médias  ajoutent de plus en plus à un court-termisme délirant une superficialité sans borne.On se régale de l’anecdote,on demande aux politiques de commenter les petites phrases d’autres politiques,et ensuite on  les accuse..de faire uniquement des petites phrases!On ne dit pas: »la politique engagée pour le logement est-elle efficace? » on consacre l’essentiel du commentaire à la censure du Conseil Constitutionnel.A cela s’ajoute la recherche du sensationnel,du tirage ou de l’audience,et un formidable effet moutonnier.

Les politiques sont loin d’être sans reproche dans cette dérive.Mais j’en appelle aux journalistes:parlez plus du fond et moins de la forme.D’avance,merci.

Le changement,c’est maintenant!

lundi 22 octobre 2012

Guillaume Garot, ministre délégué chargé de l’Agroalimentaire, vient de présenter dans le Journal du Dimanche, son pacte national antigaspillage.

Chaque Français jette 20 à 30 kg de nourriture par an. Ce gaspillage représente environ 400 euros! C’est un scandale, auquel il faut s’attaquer résolument (enfin!) Comment?

1° Avec un site www.gaspillagealimentaire.fr, qui sera complété par une plate-forme « le magasin » qui mettra en contact ceux qui donnent et ceux qui reçoivent.

2° En favorisant la vente à l’unité dans les grandes surfaces au lieu des packs qui incitent à trop acheter

3° En retirant bien plus tôt les produits des rayons, avant leur date limite, pour mieux les redistribuer vers l’aide alimentaire

Ce n’est qu’un début. Mais un début qui participe à ce dont nous avons un besoin criant :un nouveau modèle de développement, qui associe les comportements individuels l’action décentralisée, grâce à internet, et l’organisation collective, grâce à l’action de l’État, moteur de négociation.

Socialiste!Accoucher dans savoiture?

dimanche 21 octobre 2012

Vendredi en fin de matinée une jeune femme en route pour la maternité de Brive,située à plus d’une heure de chez elle,a accouché dans sa voiture et perdu son enfant.La maternité la plus proche de chez elle,celle de Figeac,a fermé en 2 009.

Depuis des années,les fermetures de maternité se multiplient.pas seulement au nom de la rentabilité et de la concentration des moyens.Aussi parce que la doctrine du Ministère de la Santé,est que les « petites maternités » sont dangereuse pour la mère et l’enfant.On a parlé d’un seuil  minimum de 300,de500,voire de 1 000  accouchements par an.On m’avait déjà dit cela quand j’étais Ministre des Affaires Sociales.J’ai vérifié:la « petite » maternité n’est pas forcément dangereuse en soi.Le problème est la détection des grossesses »à risque » et le suivi pendant la grossesse.Des « petites » maternités peuvent être moins »dangereuses » que des grandes,quand leurs personnels sont régulièrement formés et entraînés.A ce compte là,la maternité de Digne-les-Bains(environ 500 accouchements par an) peut être menacée de fermeture,alors qu’elle a été évaluée,voici quelques années,comme une des meilleures de France!

Avec ce drame,qui devait hélas arriver,on a l’exemple des dégâts d’une politique abstraite autant que comptable.

D’autant que les résultats de cette politique sont catastrophiques.Le dernier rapport annuel de la Cour des Comptes indique que,pour le nombre de décès avant l’âge de 1 an,la France est passée en dix ans du 7ème au 20ème rang européen.C’est tout ce qu’on appelle la périnatalité,c’est à dire les soins avant et après la naissance,qu’il faut revoir.

Et François Hollande a eu mille fois raison de prendre l’engagement pendant la campagne présidentielle,engagement qu’il vient de rappeler,que personne ne soit à plus de 30 minutes de l’accès aux soins d’urgence.Ce qui compte,c’est en effet le délai et pas la distance,la qualité des soins et pas la taille des hôpitaux

Croire à l'EuropeL’Union européenne, prix Nobel de la paix

samedi 13 octobre 2012

Il y en a qui hurlent:
« Quoi, cette Europe de l’austérité, qui ne protège pas contre la mondialisation, qui va rentrer en récession… le Prix Nobel, on croit rêver ».

Et pourtant, cette récompense extraordinaire, remise je crois pour la première fois à une organisation continentale, nous rappelle deux vérités :
1° L’Europe a su bâtir la paix après des siècles d’horreur. Alors que la Chine et le Japon, dont on nous rebat les oreilles, sont prêts à se battre pour quelques îlots inhabités.
2° L’Europe en 50 ans (qu’est-ce que cinquante ans à l’échelle de l’histoire !) a édifié une construction politique sans précédent et jusqu’ici sans équivalent dans le monde. 

Pourquoi je dis cela : pas pour me gargariser, mais pour que ce regard sur notre passé nous aide à oser résolument l’avenir, avec un nouveau projet à bâtir démocratiquement, l’Europe de la jeunesse, l’Europe de l’énergie, l’Europe de la connaissance, l’Europe capable d’inventer peu à peu un nouveau modèle de développement social-écologique.

Vaste programme ! Certes. On en est loin ? Oui, on en est à des années lumière. Et pourtant c’est l’urgence historique qui doit imposer maintenant aux dirigeants européens l’audace d’inventer au lieu de se recroqueviller chacun sur la défense étroite d’intérêts nationaux à courte vue.

Le changement, c’est maintenant !

En attendant, redescendons sur terre : le principal débat de l’heure, c’est qui de Barroso, Van Rompuy ou Martin Schultz va recevoir le prix. Gageons qu’ils risquent d’y aller à trois…

Socialiste!Quand la Chine s’éveillera

mercredi 10 octobre 2012

Notre indispensable iPhone, on le sait, est pour l’essentiel fabriqué en Chine, par une énorme entreprise Foxconn.

Ce qu’on sait moins, c’est qu’à l’usine de Taiyuan, une émeute s’est produite. À la racine de l’émeute, des conditions de travail insupportables.

La dureté des conditions de travail et l’intensité de l’exploitation des travailleurs (comme disaient Marx et Mao) ne va pas durer éternellement.

Attendez vous à la multiplication d’évènements de ce genre, s’ajoutant aux fréquentes révoltes paysannes contre des expropriations pour réaliser des barrages.

La Chine s’éveille …

Croire à l'EuropeSi j’étais député…

mardi 9 octobre 2012

Si j’étais député je voterais le traité budgétaire.

Oui, l’Europe est engagée sur la voie de politiques d’austérité socialement insoutenables et économiquement dangereuses. Oui, juridiquement François Hollande n’a pas renégocié le traité. Mais rien n’aurait bougé en Europe s’il n’y avait pas eu de changement politique en France. Et les choses ont commencé à bouger : pacte de croissance et d’emploi, taxe sur les transactions financières, supervision bancaire, plus grande solidarité entre les Etats européens, changement d’attitude de la BCE qui a enfin décidé d’intervenir sur les marchés.

Oui, nous sommes encore loin, très loin de l’Europe que nous voulons.

Mais traité ou pas, nous devons réduire nos déficits. Sans la réduction des déficits, nous serons les otages des marchés financiers. Ce n’est pas l’Europe qui menace notre souveraineté nationale, ce sont les marchés financiers.

En quoi voter « non » nous permettrait de réorienter l’Europe ? Aucun débouché politique n’existe en cas de rejet du traité.

Oui, il reste presque tout à faire : une Europe plus démocratique, avec à la fois les Parlements nationaux et le Parlement européen. Un Parlement européen lui-même plus démocratique. Un partage de souveraineté négocié et accepté pour donner enfin corps au gouvernement économique de l’Europe. Une Europe sociale (salaires minimum,politique de la jeunesse…). Une Europe écologique avec une communauté européenne de l’énergie.

Pour reconstruire l’Europe, il ne suffit pas de règles, il faut d’abord une vision, il faut d’abord un projet.

A chacun d’y apporter sa pierre.

Quelqu'un m'a ditL’islam en France

dimanche 7 octobre 2012

Cinq bonnes nouvelles, cinq paroles réconfortantes, sur fond d’inquiétude, d’exaspération et de récupération dans une société française « mal dans sa peau ».

1) À la suite du film L’innocence des musulmans et des caricatures de Charlie Hebdo, le Conseil français du culte musulman a eu la sagesse de demander aux fidèles de ne pas manifester. Dans ce contexte, Marwan Muhammad, porte-parole du collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) a estimé qu’il fallait distinguer « la lutte contre l’islamophobie, qui concerne les atteintes contre les personnes ou les institutions » et le « combat contre le blasphème » qui lui paraît « inopérant ».

2) Dans son excellent discours à l’occasion de l’inauguration de la grande mosquée de Strasbourg, Manuel Valls a salué « l’attachement aux valeurs de la République » dont a fait preuve l’islam de France. 

3) Dans un article du Monde (29 septembre), Dominique Eddé, écrivaine libanaise, a fait remarquer le « remplacement, désormais naturel,entériné par un nombre impressionnant de médias, du singulier par le pluriel. Deux américains = les américains. Trois coptes = les coptes. Des musulmans = les musulmans. Des juifs = les juifs ».

4) Dans un article publié par L’Express (26 septembre), l’imam de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou, explique, dans un article très profond, que chez « beaucoup de musulmans, pour ne pas dire la plupart, la confusion règne entre l’ordre spirituel et l’ordre culturel identitaire. D’où une nécessaire et urgente sécularisation, dans le sens d’une distinction claire entre ces deux ordres ».

5) Comme relevé par Maurice Szafran dans Marianne de cette semaine, deux mères musulmanes, celle d’Imad, soldat de l’armée française assassiné par Mohamed Merah et celle de Kevin, étudiant en management, tué par les barbares d’Echirolles ont su parler de la France et de la République en des termes bouleversants.

Mais presque tout reste à faire pour que vive en ces temps troublés, la laïcité, bien précieux du vivre-ensemble.