Les débats du blogL’économie collaborative

Sous ce nom on rassemble des initiatives profondément différentes , mais qui ont toutes en commun  de préfigurer une économie de l’usage plus que de la propriété , du partage plutôt que de la compétition .

Covoiturage (blablacar , carpooling… ) , autopartage (buzzcar,oui-car…) , location d’appartements (Airbnb ) ,mutualisation de machines à laver , achat groupé de productions agricoles , financement participatif au Nord (Ulule , kiss-kiss Bank..) , ou pour le Sud (Babyloan…) …

L’économie collaborative constitue une réponse citoyenne à la crise , une nouvelle forme de gestion des ressources , des biens et services , des connaissances , basée sur le partage et l’échange .  Des personnes décident de se regrouper et de réagir face au système actuel et au négativisme ambiant . L’émergence d’une  » société fluide  » , selon l’expression de Joël de Rosnay , est portée par une nouvelle génération de jeunes marqués par internet .

Bien sur, cela regroupe des pratiques très différentes , où le profit peut avoir sa place . L’économie collaborative n’est pas forcément solidaire mais elle l’est souvent .

C’est pour explorer ces nouvelles voies qu’ à Désirs d’Avenir , avec Ségolène Royal , nous avons organisé récemment un séminaire de travail . Je vous en rendrai compte prochainement .

6 commentaires pour “L’économie collaborative”

  1. clmasse dit :

    C’est pas seulement marqué par Internet, ça touche également l’économie numérique. Mais ça c’est tabou, les grandes campagnes nationales de propagande essaient de cacher la vérité, sous toujours le même faux prétexte de préserver des emplois.

    L’économie numérique peut créer beaucoup plus d’emplois que les majors. Elle existe sous plusieurs formes: coopération en ligne sur des oeuvres musicales ou vidéo, sites de musique légale, libre, gratuite et légale pour que les artistes puissent se faire connaitre, logiciel libre, photo, graphisme, forums, réseaux sociaux, cours en ligne ouverts et massifs (MOOC.) Il faut compter aussi les entreprises comme google, qui ne vivent pas aux crochets de ses « consommateurs. »

    C’est Internet en premier qui par nature permet l’économie collaborative, car les « biens numériques » peuvent être copiés à l’infini. La classe politique dans son ensemble a plusieurs trains de retard. Au lieu de faire des séminaires à huis clos, dialoguez plutôt avec les associations d’internautes, qui connaissent bien leur sujet, ce qui se fait déjà et les perspectives d’avenir. Les « entrepreneurs » et autres « chefs d’entreprise » tant encensés ne voient que leurs intérêts égoïstes à très court terme, et sans aucune vision d’intérêt général.

  2. alphonse dit :

    Bonsoir à tous!
    J’ai mis du temps aussi, AJ77 (mais je n’ai pas encore tout compris à votre dernier!), à répondre à cet article…dont il faut attendre la suite…mais qui ouvre déjà de lourdes réflexions…
    Un type d’économie de plus….collaborative à quoi…pourquoi pas « bienveillante », au fond, mais pour qui..?

    Mais déjà pour répondre à clmasse une réflexion profonde sur le numérique « très français » (ce qui déjà et parfaitement contradictoire):
    http://www.lalibre.be/debats/opinions/la-france-est-elle-en-guerre-contre-les-francais-52b2783c3570105ef7d78671

    Pour le surplus, il y a bien des choses (+) urgentes. Rapidement!

    La RF va-t’elle couler en loi le « suicide assisté »…???! Quelle horreur dans les termes..!…Déjà, faire sortir le suicide du code pénal (y compris chez les religions svp!!) comme l’avortement ou…l’homosexualité (s’il échet)…
    Ensuite, parler d’euthanasie et légiférer pour qu’elle soit heureusement voulue et acceptée par la personne en fin de vie et son entourage (en particulier médical) et la société….

    Mettre un terme à la discrimination des accoucheuses!

    Arrêter de lésiner sur l’augmentation du smig (alors que toutes les autres rémunérations augmentent peu ou prou mais plus que la productivité, plus que la croissance…

    Revoir cette histoire de pêche industrielle en eaux profondes: une seule député PS de Bretagne , qui ne cache pas ses affinités avec l’industrie (Intermarché…), a dicté le mot d’ordre à tous les députés PS européens pour accepter l’ineptie des chaluts qui mettent en péril le renouvellement du poisson..au profit de QUEL GENRE d’emplois (vor notammentà fond d e cales!!)…

    Nucléaire! On est au pied du mur à Fukushima..! Que d’eau, que d’eau…!!!
    La transition énergétique…c’est pas l’isolation des plafonds!!!!!!!
    Comme pour l’écotaxe…qui nécessitait de reclasser d’abord quelques bons milliers de chauffeurs…pour le nucléaire…il vaut mieux ne pas pousser la voiture électrique…cela tournera en imbécilité comme le chauffage électrique…des apparts….et des piscines…!
    Il faut QUITTER le nucléaire à l’horizon….2040…

    etc etc….
    Que le PS arrête de se laisser remorquer par le Gouvernement…!!!!!!!!!!!!!

  3. Gérard Eloi dit :

    Bonjour Alphonse, bonjours à tous

    Cette « économie collaborative » est bien dans la saine philosophie de Ségolène, qui voulait pendant sa campagne 2007 que »un euro dépensé soit un euro utile », et qui voulait aussi revoir le statut de la BCE (devenue officine privée à la solde des vampires de la finance qui lui empruntent à O,5 % pour reprêter ensuite jusqu’à 15 % à la Grèce). Elle voulait aussi, dès 2007 (discours à Paris début de l’année) séparer les activités bancaires pour éviter les dérives de ceux qui ont joué notre fric à leur casino de la bourse et qui nous ont sciemment plongés dans la crise.

    Evidemment, s’attaquer à la fois au gaspillage et à la dictature de la finance, sans compter le cumul des mandats, ça a déplu à beaucoup de voleurs et de tricheurs, y compris dans les rangs du PS où bien des pseudo-socialistes ont choisi de la poignarder dans le dos.

    Aujourd’hui, grâce à cette crise dont aucun politicard n’a eu la force de sortir, on vote un budget européen franchement dégueulasse. Austérité pour les classes moyennes (les trop riches restent évidemment intouchables) pendant au-moins 20 ans. (En Belgique, ça représente 7 milliards d’économies forcées par an.
    Mais la partie illégitime de la dette, qu’il faut annuler suite aux magouilles criminelles qui ont eu lieu, personne n’en parle, et le livre d’Olivier Bonfond, qui développe brillamment le sujet, a été mis à la poubelle par les politicards inféodés à l’Europe et à Goldman Sachs.

    http://www.france24.com/fr/20121001-traite-budgetaire-europeen-stabilite-pacte-zone-euro-discipline-rigueur-pour-les-nuls/#./?&_suid=138763801745306998326855632694

    La honte, c’est aussi que ce traité budgétaire qui nous maltraite a été élaboré par les 25 chefs d »Etats et de gouvernements. Ceux qui s’étaient engagés à réguler la finance nous ont donc trahis.

    A remarquer aussi que les Tchèques et les Anglais, pourtant en faillite comme tout le monde, ne sont pas concernés par cette austétité. S’il y en a qui s’engraissent pendant que nous on crève, on va les haïr. Et c’est comme ça que naîtra un racisme antinglais : l’Europe l’aura provoqué.

    Logiquement, étant donné la trahison des 25 chefs…, il faut réagir en ne votant plus pour les partis (libéraux, socialistes,…) de ces 25 traîtres. Avec une mention spéciale à Hollande : plus de fric pour les services publics, mais du fric pour deux si pas trois guerres. Pas de fric en Europe, mais Hollande voudrait y créer un fonds de réserves pour les interventions militaires, afin que toute l’Europe participe ! On peut crever l’hiver dans la rue ou les déserts médicaux, pourvu qu’on ait des bombes.

    2O ans d’austérite ? On ils vont faire durer leur plaisir : Standard and Poor’s vient de dégrader…l’UE.
    Rappel : des administrateurs de Stand et P…(agence de notation !) siègent aussi au CA de la plus pourrie et criminelle des banques, Goldman Sachs. Illégal. Mais aucun chef d’Etat n’a encore ouvert sa gueule sur le sujet.

    Joyeux Noël…

  4. alphonse dit :

    BIENVEILLANTE…!!!

    Une économie bienveillante….
    Qui serait bienveillante pour le travail, déjà.
    En mettant la pénibilité à l’avant-plan, en la diminuant au maximum, en la rémunérant tout de suite (et pas, cyniquement, à la retraite pour ceux qui y arrivent…!)

    « économie bienveillante »…si je suis le premier à énoncer ce concept, je n’en revendique pas les droits d’auteur…je vous les offre, Mr Bianco, comme cadeau de Noël…on ne sait jamais…ça pourrait faire florès…

    Comme cette trêve de Noël du 24 décembre ’14, dans les inondations de l’Yser, à Ypres…Si cette fraternisation avait pu s’éterniser…jusqu’à maintenant seulement….pensez…!
    http://internacional.elpais.com/internacional/2013/12/23/actualidad/1387829262_272777.html
    Et raconté en espagnol, à partir des études historique d’une Mac Millan…c’est l’Europe!
    (résumé en français local sur demande!)

  5. alphonse dit :

    « Le groupe reste valorisé 34,7 milliards de dollars bien qu’il n’ait jamais dégagé de bénéfice et que son chiffre d’affaires ne dépasse pas 422 millions de dollars. »

    Il s’agit de Twitter, en bourse….

    D’une (très) certaine façon……c’est aussi du collaboratif, ça…!
    Mais bon….c’est encore …une start-up…!!!!?

  6. alphonse dit :

    N’oubliez pas…le nucléaire, dans l’étude du collaboratif économique…

    J’espère que tous les français regardent en ce moment l’émission de LCP sur le projet faramineux d’enfouissement des déchets à BURE, dans la Meuse.

    Mosa ex monte Vosego profluit….dixit Caesar!

    Rien de tel qu’une bonne collaboration pour réunir contrôleur et contrôlé sous la même enseigne.
    Et un maire converti vaut bien une division!

Laisser un commentaire