Quelqu'un m'a dit« Amis juifs et musulmans, restons français avant tout »

Retrouvez ci-dessous la tribune de l’imam français Tareq Oubrou :

« Le conflit israélo-palestinien est au cœur de toutes les discussions du moment. J’appelle mes concitoyens, quelle que soit leur appartenance religieuse, à l’apaisement. Je sais bien que certains, prompts à vilipender toute tentative allant dans ce sens, interpréteront ce message comme une trahison, alors même qu’il s’agit d’un appel à vivre ensemble et apprendre à décrypter les finesses de notre société.

Nous, musulmans de France, devons savoir faire la part des choses. Discerner ce qui est politique de ce qui est religieux, ce qui relève de l’identité de ce qui relève de la communauté. Les juifs de France doivent également s’inscrire dans cette démarche.

Je m’inscris en faux lorsque la religion est instrumentalisée à des fins de rassemblement dans ce conflit. Non, la religion n’a rien à voir avec l’antagonisme israélo-palestinien. C’est politique. Je tiens à ce que la religion, juive ou musulmane, soit mise à l’abri des analyses sur ce conflit.

Mais ce discernement ne pourra s’opérer que s’il est mis en place de chaque côté. Ainsi, les juifs doivent dire la part de responsabilité de l’Etat hébreu dans le conflit, comme les musulmans doivent dire également la part de responsabilité des organisations qui sèment le trouble. Cela aidera significativement chacun à reconnaître en l’autre un interlocuteur raisonnable.

On ne peut pas défendre l’indéfendable systématiquement au motif que la partie en cause est membre de sa propre communauté. Chacun doit assumer ses responsabilités. Nous sommes des Français, des citoyens du même pays, nous avons le devoir de vivre ensemble en bonne intelligence. Donc, de savoir discuter, d’accepter un dialogue contradictoire et surtout, surtout, de ne jamais passer de la posture politique à la violence.

Notre pays est face à une singularité étonnante, il est l’un des seuls d’Occident à accueillir des communautés juive et musulmane aussi importantes. Les enjeux qui en découlent sont considérables. On a pu le constater récemment avec l’affaire Merah ou bien encore avec l’affaire Nemmouche. Or, rien, absolument rien, ne peut permettre de justifier un passage à l’acte. Ces deux affaires sont la traduction d’un processus d’identification massif au peuple palestinien par une population musulmane vulnérable. Ce transfert inconscient de nos banlieues est la marque d’un manque d’éducation sociale et morale liée à la déshérence de ces territoires par la République.

Nous avons besoin d’hommes et de femmes courageux pour parler avec leurs communautés et leur faire entendre raison quand le conflit israélo-palestinien s’insinue trop loin dans nos vies.
Etant donné que la situation me semble bien délicate là-bas, que je reste fort pessimiste sur une issue heureuse, nous devons redoubler d’attention. Les juifs doivent être capables de dire que la politique israélienne salit l’image de leur communauté à travers le monde. Qu’elle ne leur rend pas service. La colonisation des territoires palestiniens doit cesser, le droit international doit s’appliquer. Il me semble que c’est la seule manière d’apaiser les musulmans dans le monde. Et les musulmans doivent dire haut et fort que les multiples agressions du Hamas sont condamnables.

Il ne faudrait pas que les juifs de France soient plus israéliens que les Israéliens et les musulmans de France plus palestiniens que les Palestiniens. Tout en adoptant des postures politiques différentes à l’égard de ce conflit meurtrier, une démarcation citoyenne française reste nécessaire pour un vivre ensemble en France.

Tareq Oubrou »

3 commentaires pour “« Amis juifs et musulmans, restons français avant tout »”

  1. AJ77 dit :

    Bonjour Jean-Louis,
    Bonjour à tous,

    Pour commenter Tareq Oubrou, la « démarcation citoyenne française » est contenue dans le principe de laïcité.

    La quadrature du cercle dans ce conflit récurrent est représentée par la surenchère que se livrent les ultras des camps opposés par l’intromission de la religion qui demeure soumise en France à la neutralité laïque. Donc la politisation confessionnelle nuit aux intérêts des peuples.

    Pourquoi entretenir une telle situation des boucs émissaires entre colocataires de ce territoire moyen oriental alimente le conflit ? Parce que ce statut quo insupportable intéresse d’une part ceux qui sont enclins à éjecter leurs semblables, et d’autre part ceux qui veulent coloniser leurs semblables. Ils tiennent là leur pouvoir respectif.

    Le « transfert inconscient de nos banlieues » passera indéniablement par l’éducation civique et civile assumée par l’ensemble de la communauté française, bien au-delà de l’éducation nationale qui doit en recueillir l’enseignement avec la mutation fraternelle dans les mœurs qui sont chez nous associés à la liberté et à l’égalité.

    Amicalement.

  2. alphonse dit :

    La France va accueillir les chrétiens d’Irak, apprend-on..?!
    (ce qui est objectivement reconnaître l’installation de l’Etat Islamique en Irak et au Levant, avec charia, excision des femmes et tout le bataclan…)

    Et pourquoi pas accueillir aussi les gazaouis, alors?!
    Israël vient, à nouveau!, de leur demander d’évacuer: mais où?!!!!!

    Et……et…..et…. »toute la misère du monde », Monsieur Rocard..?!

    Il y a, quelque part, de l’étourderie…?!?
    Mais peut-être faudrait-il d’abord en rabattre de la SUFFISANCE des egos…

  3. Karam dit :

    jvien lalbum libre de toevurr des fichiers sur le tube, votre droit de faire une recherche dans Google pour te9le9charger Metallica Que9bec vivent 2011, je trouve tout couche9 sur;)

Laisser un commentaire